La créole

La vache des Antilles n’existait pas jusqu’à l’arrivée de Christophe Colomb. Elle tire ses origines des bovins amenés par les premiers colons espagnols et portugais. Ceux-ci s’acclimatent aux contraintes thermiques et tolère une période de sous-alimentation sans diminution des performances. Les vachespossèdent de très bonnes qualités maternelles.
La vache Créole représente aujourd’hui près de 60 % du cheptel bovin de Guadeloupe, soit environ 45000 têtes, dont 20000 vaches environ. Il est généralement exploité en race pure dans des exploitations de type familial, de petite taille et pratiquant un mode d’élevage peu intensifié.
Mais l'élevage a du mal à se développer car le foncier est rare et cher. Tout comme l'absence d'un atelier de découpe qui interdit l'accès au marché des collectivités.
En fin de saison sucrière, les agriculteurs réunissent chaque dimanche, leurs bœufs les plus puissants pour une grande compétition. Les bœufs tractent sur 90 mètres des charges allant de 1300 à 1700 kilos suivant leurs catégories. Ils subissent avant la compétition un véritable entraînement d’athlète. Le spectacle est impressionnant et le publique nombreux.

Tous droits réservés. © 2005 - Photos : Bruno COMPAGNON