vache
 
    Accueil
    Histoire de vaches
     Photothèque
     Vaches de France
     Reportages
     Fonds d'écran
     Liens
     Nous contacter
    Tous droits réservés© 2009
    Photos :Bruno COMPAGNON
 

LA VACHE

Les vaches on les aime mais on les mange quand même...

Nous sommes des animaux vertébrés : nos doigts sont terminés par deux onglons ou sabot et nous portons deux cornes creuses. Notre mamelle est notre caractéristique majeure.Nous appartenons à la famille des bovins et à la classe des mammifères ruminants. Nous absorbons 60 à 100 litres d'eau et 50 à 80 kilos de nourriture par jour. Nous ruminons 6 à 8 heures dans la journée, le tiers de notre vie. Nous ne possédons pas moins de 4 estomacs. Madame la vache ne fabrique du lait que si elle est maman. Traire une vache, c'est tirer le lait de la mamelle comme un veau qui tête. Elle donne un veau chaque année, et son papa s'appelle le taureau.


Notre aventure remonte à "la nuit des Temps". Notre ancêtre se nomme l'aurochs, cet animal peint dans les grottes de Lascaux à l'âge préhistorique. Plus tard, les hommes nous ont trouvé du travail. L'agriculture est née ainsi.

Après la seconde guerre mondiale, le tracteur nous a remplacées. De bêtes de somme nous sommes devenues des machines économiques. Actuellement, certaines d'entre nous sont des "usines à lait", d'autres des moules à veaux. Beaucoup sont devenues des vaches de musées au coeur de parcs dits naturels». Nous entretenons la montagne l'été afin d'éviter les avalanches l'hiver. Nous servons même de pompiers en débroussaillant certains coins de France. Nous faisons partie du patrimoine rural.

Autrefois nous portions des doux noms comme "Marguerite", "Doucette"... Maintenant on nous affuble d'un numéro à l'oreille gauche. On nous suit à la trace du début jusqu'à la fin de notre vie.

Rappelez-vous que nous sommes des herbivores même si certains humains avides d'argent nous ont nourries avec des farines de viandes empoisonnées. Maintenant, tout cela est très surveillé. Souhaitons que ça dure car ne l'oublions jamais, et nous nourrissons l'humanité avec notre viande et notre lait grâce auxquels l'homme fabrique encore des fromages, desserts...

Il faut par ailleurs admettre que depuis les années 80, certains humains ont reconnu nos bienfaits et la diversité de nos races. Certaines d'entre nous qui allaient disparaître ont pu ainsi être préservées.

Nous sommes plus de 500 millions dans le monde. En France, on dénombre plus de 20 millions de vaches. 85% du cheptel français est représenté par 5 races (Prim'Holstein, Charolais, Normande, Montbéliarde, Limousine). Ces 37 races sont réparties selon leurs aptitudes à produire du lait ou de la viande et leur rusticité. Les races régionales telles que l'Aure et St Girons, la Ferrandaise, la Villard de Lans, et autres variétés locales sont désignées comme races à faibles et petits effectifs .